LIVRET SUR LES HIEROGLYPHES

 

LES HIEROGLYPHES
 
Cette mystérieuse écriture que l'on voit sur les murs des temples, des tombes ou sur des papyrus des Anciens Egyptiens remonte il y a 3200 av JC. Son nom vient du grec hiéros qui signifie sacré et glyphein signifie sculpter, graver. Le mot SACRE tient une place importante dans le coeur des Anciens Egyptiens puisqu'ils vénéraient plusieurs dieux. Leur écriture dans la langue égyptien hiéroglyphique se dit " les paroles de dieu " en l'occurence assimilée au dieu THOT, dieu à tête d'ibis oiseau sacré des Egyptiens qui peut se transformer en babouin. Ses fonctions sont multiples : il est le maître des scribes, des sciences comme les mathématiques, l'écriture, la médecine, l'astronomie.
Nous allons étudier plusieurs aspects du fonctionnement des hiéroglyphes.
 
L'écriture hiéroglyphique a trois styles qui vont évoluer avec le temps :
- HIEROGLYPHES
- HIERATIQUE
-DEMOTIQUE
 
Le hiératique est utilisé pour des textes religieux sur du papyrus tel que le LIVRE DES MORTS, ou bien des textes littéraires
Le démotique est utilisé pour les documents de la vie quotidienne, lettres contrats, également sur du papyrus ou sur de la pierre l'ostracon ou ostraca.
Nous retrouvons ces trois types d'écritures sur un célèbre fragment de pierre, la PIERRE DE ROSETTE découverte en 1799 par les soldats de Bonaparte durant sa campagne dans le Delta. Elle nous parle d'un décret du dernier Pharaon grec Ptolémée V datant de 196 av JC, inscrite sur une stèle. Cette pierre fut déchiffrée par le maître et génie grenoblois, JEA N FRANCOIS CHAMPOLLION .
 

LES HIEROGLYPHES EN COULEUR !

Comme les hiéroglyphes est une écriture sacrée et divine, les ouvriers qui travaillaient pour Pharaon, avaient eu l'idée de peindre les hiéroglyphes avec de la couleur. Ainsi, une couleur principale était attribuée à chaque signe ce qui rendait l'écriture une belle harmonie. Par exemple, l'artiste peintre pour dessiner la lune, il la peignait en JAUNE. le ciel en BLEU, la terre en ROUGE, la mer en bleu comme le ciel parfois en VERT. Les Egyptiens utilisaient surtout deux couleurs principale le rouge et le noir que j'expliquerais plus loin dans d'autres rubriques leur signification. Ces couleurs sont visibles sur les parois des tombeaux, lorsque les hiéroglyphes sont tracés en grand, sur les cerceuils des momies, dessinés en petit, ou bien sur divers autres monuments destinés à reçevoir des inscriptions. Ainsi, les hiéroglyphes sont dessinés et exécutés dans trois ordres différents :

1) sculptés sans couleur

2) sculptés et peints

3) dessinés avec la couleur et peints

LE MODE D'EMPLOI DES HIEROGLYPHES

 

Les hiéroglyphes sont des signes de valeur phonétiques que l'on peut comparer aux sons de notre alphabet. On va les classer dans les groupes suivants : lesidéogrammes, les phonogrammes, et les déterminatifs.

a) l'idéogramme est un signe qui va servir à noter un mot comme nos chiffres. Exemple, le chiffre 3, se prononce trois sans recours, t-r-o-i-s. Dans le deuxième exemple, nous voulons écrire le mot eau. Imaginons nous à la place du scribe. Sur sa palette, avec son calame, il va dessiner trois filets d'eau qui écrira le mot.

b) le phonogramme est un signe qui sert à noter un ou plusieurs sons. Ce principe est le jeu de notre rébus en employant le dessin pour faire des sons, et deviner une phrase.

c) Les déterminatifs sont des signes qui ne se lisent pas, mais ils servent à qualifier le mot qui précède. Il est également un idéogramme. De cette manière, avec les signes phonétiques il précise la lecture.

Dans notre exemple du mot eau, est un idéogramme. On peut aussi le dire avec le mot liquide, et le mot serait écrit O et nos trois filets d'eau. En ancien égyptien il se prononce mw (mou)/eau

Il existe d'autres manières d'expliquer le fonctionnement des hiéroglyphes. L'idéogramme directe est un signe qui exprime ce qu'il représente, comme par exemple une étoile. L'idéographique phonétique est un signe imitant un rébus (voir=CHAPEAU). L'idéographique symbolique est un signe qui sert à exprimer une idée voisine de la réalité comme l'homme assis qui porte sa main à sa bouche, signifie plusieurs choses : parler, manger, boire, se taire....

 

 
 
 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Commentaires (2)

1. alex 21/09/2007

alexia

2. gégé 31/03/2008

lol

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×